Monsieur Paul Fournier, Président du GREF,

Nous avons appris avec émotion que Michel Renaud avait été victime de l’ignoble massacre perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo ce mercredi 7 janvier. Michel passait là, il est tombé sous les balles d’assassins sans foi (quoiqu’ils en disent) ni loi, animés par un obscurantisme barbare. 

Il y avait un avant 7 janvier, il y a un après 7 janvier fait d’incompréhension, de tristesse, et de révolte pour défendre la liberté d’expression et nos valeurs républicaines.

Nous sommes tous Charlie et nous au REPTA sommes aussi tous Michel.

Nous nous associons à votre peine et à votre tristesse. Nous avons une pensée toute particulière pour la femme et la petite fille de Michel.

Transmettez leur nos condoléances (le mot est si faible pour traduire ce que nous ressentons face à leur douleur), et dites leur que malgré l’abomination qu’elles viennent de vivre elle doivent toujours espérer en la vie.

 Bien à vous

Au nom de nous tous,

au REPTA